Passons en revue la réplique Audemars Piguet Royal Oak Offshore Diver

Le nouveau Royal Oak Offshore Diver d’Audemars Piguet a son Vickers dans une délicieuse nouvelle tournure. L’année dernière, replique montre ils ont produit l’Audemars Piguet Royal Oak Offshore Replica en carbone noir, cette année, ils ont sorti une version blanche immaculée en 1850 Vickers (dureté) Super White Ceramic, 40% plus résistante aux rayures que la version noire 1830 Vickers de l’année dernière.

Réplique Audemars Piguet pour homme Etanche à 300 m et protégée par un boîtier intérieur antimagnétique avec un fond en titane léger mais très résistant, les vis du fond du boîtier, les boulons intermédiaires et les vis hexagonales sécurisent le boîtier comme une trappe de sous-marin. Le Diver est équipé d’un dispositif de présélection de l’heure conforme à la norme NIHS 92-11.

La céramique blanche étant 9 fois plus dure que l’acier, la fabrication de ces composants est un processus particulièrement complexe et long. Il faut environ 12 heures pour réaliser la carrure, contre 1 h si elle était en acier ; 8 heures pour réaliser la lunette, contre 45 minutes si elle était en acier. Les finitions de satinage et de polissage sur cette surface super résistante ont donc été rendues d’autant plus difficiles à exécuter.

La lunette intérieure est entraînée en rotation par un mécanisme à cliquet unidirectionnel lié à une couronne à 10 heures. Ce mécanisme renforce la technicité du modèle. Lorsque la couronne est revissée, il n’y a aucun risque de modifier par inadvertance le temps de plongée.
La réplique de la montre fonctionne sur le calibre Audemars Piguet 3120 avec un rotor en or 22 carats gravé. C’est une réserve de marche de 60 heures.